"Le "culte" de la victoire et les objectifs compétitifs de hauts niveaux de certaines disciplines dites précoces, ne doivent pas amener l’entraîneur à mettre en danger la santé physique et psychologique du jeune sportif. Il ne faut pas perdre de vue que le jeune sportif doit avant tout devenir un "adulte sportif  épanoui" (Ch. Keller, 2006).

"Un athlète talentueux doit s’entraîner pendant 10 ans, ou 10 000 heures, pour atteindre l’excellence sportive… ou l’expertise" (Ericsson et Charness, 1994 ; Salmela et al., 1999 Starkes & Ericsson, 2003).

 

 

Le Développement sur le Long Terme de l'Athlėte (DLTA) selon PPAE :


La méthode PPAE vous aide à identifier les principales orientations du travail physique chez le jeune sportif. Cette orientation de travail sera identifiée en fonction de la maturation du jeune sportif, et ce, en fonction de son âge biologique et non chronologique.

PPAE vous conseillera en fonction de l’âge biologique du jeune sportif que vous entrainez, quant aux orientations de travail énumérées ci-dessous pour les périodes allant d’avant 10 ans, de 10 ans à la puberté, de la période pubertaire et post-pubertaire :

Les principales orientations du travail physique chez le jeune sportif :

  1.     Les règles du travail d’endurance chez les jeunes sportifs.
  2.     Quand et comment développer l’entraînement anaérobie chez les jeunes sportifs.
  3.     Quand et comment développer la vitesse chez les jeunes sportifs.

L’entraînement de la force chez le jeune sportif :

  1. Les risques et les limites.
  2. Les quelques règles importantes à respecter.
  3. L’entrainement de la force chez les enfants pré-pubères.
  4. Les conseils minimaux pour l’entraînement de la force chez les jeunes sportifs.
  5. L’orientation du programme de musculation chez l’enfant.

Cliquez pour en savoir plus

​ © 2012 - 2020 | PPAE 

​​|

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now